Mesures de surveillance, de limitation et d’interdiction provisoires des usages de l’eau

Suite aux derniers relevés débitmétriques et piézométriques, la situation de sécheresse s’est dégradée, en particulier sur les secteurs de l’Ancre, de la Maye et de la Somme-Amont.
Le secteur de la Somme-Amont, a vu ses niveaux débitmétriques baisser au-dessous du seuil de vigilance.
Le secteur de l’Ancre, a vu ses niveaux débitmétriques baisser au-dessous du seuil de vigilance.

C’est dans ce cadre que Madame la secrétaire générale de la préfecture de la Somme, préfète par interim, a signé le 18 août 2022 un arrêté préfectoral constatant le franchissement du seuil de vigilance pour les eaux superficielles de la zone d’alerte de l’Ancre et les eaux superficielles de la zone d’alerte de la Somme-Amont et prescrivant les mesures coordonnées de surveillance, de limitation et d’interdiction provisoires des usages de l’eau.

Les particuliers sont invités, individuellement, à réaliser des économies d’eau dans tous les usages qu’ils en font.

Les collectivités territoriales assurant l’alimentation et la distribution de l’eau potable auprès des particuliers et des entreprises sont invitées à limiter leur prélèvement. Ceci passe par:

  • la limitation de la consommation d’eau par les particuliers et les collectivités territoriales :
  • en limitant au strict minimum l’arrosage des terrains de sport pour permettre le déroulement des compétitions en toute sécurité et en réservant cet apport d’eau exclusivement aux surfaces nécessaires à l’activité des sportifs,
  • en limitant l’arrosage des massifs floraux et arbustifs, en ayant recours si possible  au paillage de ces massifs,
  • en réalisant des campagnes d’informations et de conseils auprès des particuliers pour les inciter à économiser l’eau

Les mesures s’appliquant aux activités industrielles, commerciales et de loisir sont les suivantes : les activités industrielles et commerciales limitent au strict nécessaire leur consommation d’eau.

Les activités soumises à autorisation au titre de la nomenclature des installations classées pour la protection de l’environnement respectent les mesures contenues dans leurs arrêtés d’autorisation ou arrêtés complémentaires fixant des mesures spécifiques pour économiser l’eau en relation à l’impact de leurs rejets d’eaux résiduaires sur le milieu naturel.

Pour les autres secteurs industriels, pour les artisans et les commerçants, il est demandé de recourir à des méthodes de travail permettant d’économiser l’eau avec un objectif sur l’année d’économie de 5 % pour les entreprises apportant la preuve de la conduite d’une démarche récente d’optimisation de la consommation d’eau et de 15 % pour les autres. Ces réductions de consommation doivent se faire par:

  • le suivi des consommations par atelier, et le relevé au minimum une fois par semaine ou mieux chaque jour pour les postes importants,
  • la recherche des fuites et leur réparation,
  • la formation et la mobilisation des personnels concernés et des contrôles suivis,
  • l’étude des modifications de procédés de fabrication permettant d’économiser l’eau de façon pérenne.

Les mesures s’appliquant aux activités agricoles sont les suivantes:

Sur toutes les cultures (prioritaires et non prioritaires), l’irrigation par aspersion est  interdite  le dimanche de 12h à 18h.

Le protocole de gestion volumétrique défini par l’arrêté-cadre du 14 avril 2017 susvisé est activé. li peut  être consulté à l’adresse suivante: http://www.somme.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Eau-­assainissement-et-milieux-aquatiques/Gestion-de-la-ressource-en-eau/Secheresse-et-irrigation

En application de ce protocole, le volume V1 pouvant être consommé pour l’année est à respecter. Ce volume est notifié par la Direction départementale des territoires et de la mer de la Somme à chaque irrigant.

RSS
Follow by Email